Sunday, December 12, 2010

Dissémination/ disemination/diseminacion ProInterNet 7/12- 2010

video
«Le Living Lab des Métiers et Formations de l’Internet du Futur».
ACTIVITY/ACTIVIDAD/ACTIVITE:
DISSÉMINATION JUILLET-DECEMBRE 2010
DISEMINACION JULIO-DICIEMBRE 2010

Project Title: ProInterNet – PIN (http://www.pro-internet.eu)
Project Type: Thematic Network Project
Programme: LLP – Leonardo da Vici
Agreement:N°:    2009-2204/001-001
Version: Décembre  2010 (Française, Española)
Authors: Territories of Tomorrow Foundation
Pages: 4

Todos los documentos de  la diseminacion  se encuentran en el sitio web del Proyecto
Tous les documents de la dissémination se trouvent sur le site du  Projet
Section "Documents/documentos"

1.    Intervention au Parlement Européen, Présentation de la dissémination du projet Pro Internet/PIN, Strasbourg, le 8/7/2010.
2.    Réunion partenaire et CE  ProInterNet, Bruxelles, 11/7/2010.
3.    Réunion Partenaire ProInterNet, (Suisse), Paris, 14 /7/2010.
4.    "African Living Lab ISEG/UNIDAF",  plate-forme e-learning, 14 /7/2010
5.    Rencontre à Zaragoza et Madrid à la Délégation du Ministère de l’Economie et des Finances de Chine (Département de Formation Continue de la Fonction Publique), 11-16 /7/2010.
6.    Colloque Mobilisation de l'expertise des collectivités à l'international au Sénat, organisé par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes, 19/7/2010.
7.    Journées du réseau français à l'étranger: La France à l'écoute du monde, organisé par le Ministère des Affaires Étrangères, Paris, 19 - 21 /7/2010
8.    Réunion de travail ProInterNet, partenaire siège TOT, Paris, 19-27/7/2010.
9.    Réunion de travail Pro Internet partenaire, Cabinet Ponroy, Paris le 28/7/2010
10.    Petit-déjeuner avec Madame la Ministre Nathalie Kosciusko-Morizet, organisée par "International Independent Institute for Space&Satellite Solutions", Hôtel Napoléon, Paris, le 29/7/2010.
11.    Réunion de travail partenaire ProInterNet, Cabinet Ponroy, le 30 /7/2010.
AOÛT/AGOSTO
12.    Colloque de Cerisy (Normandie) le 28/8/2010.
SEPTEMBRE/SEPTIEMBRE
13.    Université d'été du Medef, Campus d'HEC, 1er, 2, 3/9/ 2010.
14.    Journées "UN NOUVELLE GENERATION D’ESPACES D’INNOVATION AU PAYS VASQUE", les 8 et 9/9/2010, Bilbao (Biblioteca de la Universidad de Deusto) et San Sebastián (Parque Tecnológico Miramón)
15.    Journée Territoires de Demain "CCNM, un Territoire de Demain", organisé par La communauté de Communes du Nord de la Martinique, les Systèmes d'Innovation et la Fondation des Territoires de Demain, 16 /9/2010.
16.    Colloque professionnel sur la thématique des nouvelles solutions de mobilité, organisé par la Mairie des Mureaux (78) le 24 /9/2010.
17.    Colloque Cerisy, "VILLES ET TERRITOIRES RÉVERSIBLES" " Faire advenir le virtuel urbain: la médiation artistique", 27 /9/2010
18.    « Cycle de rencontres dédiées à l'économie de la connaissance » au Parlement européen a Bruxelles le 30 /9/2010.
19.    Enquêtes ProInternet (voir travaux envoyés)
OCTOBRE/OCTUBRE
20.    "L'innovation mobile au service de la mémoire", organisé par la ville de Barbâtre (Vendée), île de Noirmoutier, le 2 /10/2010.
21.    Création du site Pro Internet (http://wwwpro-internet.eu), rapport financier  et rédaction du document "Internal Risk Management"
22.    " Le grand Paris : Du développement pour les PME?" dans le cadre du CAREEP: Table ronde sur le Grand Paris le 12 10/2010 au Pavillon Baltard.
23.    Prix de la e-démocratie 2010, Hôtel de ville d'Issy-les-Moulineaux, 14/10/2010
24.    Conference «The augmented book and the European project ProInterNet”, with “People`s Education Press”, Paris, 14/10/2010.
25.    Conférence Pro Internet au Forcom 2010, Casablanca (Maroc), le 20/10/210
26.    Présentation du Projet européen ProInterNet et de son site par la Fondation des Territoires de Demain aux Premiers Etats Généraux de la Francophonie Décentralisée, Lyon, 26/10/2010
NOVEMBRE/NOVIEMBRE
27.    Inauguration d’un nouveau parc de la connaissance en Catalogne: Inauguració del parc científic i de la innovació TecnoCampus Mataró-Maresme, l’acte serà presidit per la ministra de Ciència i Innovació, Cristina Garmendia Mendizábal. Mataró, 3 de /11/2010.
28.    6e édition d’ICC 2010 « Anticiper, innover, décider dans l’économie de la connaissance». Son thème est «Transformer la connaissance en avantage concurrentiel»,  sous le haut patronage de Mme Christine Lagarde, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi. Paris, 8 et 9 /11/2010
29.    Colloque "Pratiques des espaces et innovation sociale" "Investir des espaces pour créer", Maison des Sciences de l'Homme Paris-Nord, Saint-Denis, 12/11/2010.
30.    Réunion constitutive d'"Europe créative", Hôtel Mercure Montparnasse, Paris, 08/11/2010.
31.    Colloque « Paris à l'horizon 2030: Ville musée ou Métropole créative? », Chambre Commerce et d'Industrie de Paris, Paris 22/11/2010
32.    3ème rencontre franco-russe des collectivités territoriales: "Innovation", Strasbourg, 26-27 /11/2010. (Les politiques d'innovation en faveur du développement économique local).
33.    Conférence Pro Internet  à Paris 2.O, Palais de la Bourse, Paris 30 /11/2010.
34.    Petit-déjeuner consacré à l’innovation ouverte dans le cadre des Rendez-vous de l’ouverture, Paris, 30/11/2010
35.    Séminaire de la SOLEP, Chambre de commerce et d’Industrie, Luxembourg, 30/11-01/12/2010
DÉCEMBRE/DICIEMBRE
36.    « L’évolution du e-gouvernement vers l’innovation ouverte » (Institut Telecom, Paris). 3 décembre 2010
37.    Entretiens de Royaumont « Réussir la France de 2030 », Abbaye de Royaumont, 04-05/12/2010
38.    « Les territoires de demain à l’heure de l’économie de la connaissance», séminaire de la Fondation Tuck au Domaine de Vert-Mont (Rueil Malmaison),  6 décembre 2010.
39.    « Séminaires de la direction de l'innovation du Ministère de l'Éducation Nationale" du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, Poitiers, 10/12/2010
40.    Délégation du Système de supervision des projets financés par le Gouvernement chinois à   Saint Mandé, 10/12/2010
42.    Seconde Journée des Territoires de Demain à Saint Mandé, Hôtel de Ville, 21/12/ 2010.


Monday, November 8, 2010

La Fundación Territorios del Mañana en la inauguración del TecnoCampus Mataró

video

Dos cubos para los espacios administrativos y de negocios, que se encuentran orientados hacia la ciudad, encuadran y dan entrada al Campus  universitario, orientado hacia el Mediterráneo. Con una superficie de 47.418,35, urbanizada de 20.290 metros cuadrados, ubicado delante del mar, comunicado con una autopista  y una carretera nacional,  TecnoCampus Mataró Maresmes se convierte en un emplazamiento envidiable para el desarrollo de una economía del conocimiento,  la innovación y el desarrollo sostenible donde se forman, colaboran  y trabajan los actores de los nuevos oficios de la Internet.
En efecto, el mundo empresarial, la formación universitaria, la investigación, la prestación de servicios, la pre incubadora CUB de empresas innovadoras, el Centro tecnológico Cetemmsa (1) y un centro de congresos y reuniones tienen como objetivo facilitar a los ciudadanos las herramientas necesarias para formarse, crear empresas, hacer negocios, reunirse, organizar congresos, generar innovación y riqueza.

El aporte mayor de la inversión procede en su mayoría del Ayuntamiento de Mataró apoyado por  el Consejo Comarcal del Maresme que es el impulsor del parque, el Ministerio de Innovación y Ciencia y los fondos Feder de la Comisión Europea.

TecnoCampus Mataró Maresmes: un laboratorio vivo retrato mismo del desarrollo impulsado por la Fundación Territorios del Mañana desde su creación y cuyos objetivos  fueron preconizado por ARENOTECH y sus socios en el proyecto europeo MOSAIC en 1998.

(1) En su inauguración el 3 de noviembre de este mismo año 2010, están ya presentes 1.300 universitarios matriculados ya en la Escuela Universitaria Politécnica de Mataró del Maresme, la Escuela Superior de Ciencias de la Salud, 35 empresas y un 60% de ocupación.

Friday, October 29, 2010

Etats Généraux de la Francophonie Décentralisée

video

The augmented book and the European project ProInterNet

video

Meeting "The augmented book and the European project  ProInterNet”,   with  “People`s Education Press”,  ARENOTECH and TERRITORIES of  TOMORROW, Paris,  14 October 2010.

Wednesday, October 13, 2010

TRANSFORMER LES DONNEES EN CONNAISSANCES

Un guide des nouveaux métiers
Le Guide des nouveaux métiers, réalisé par le cabinet de recrutement Michael Page International, dresse un tableau des nouveaux profils recherchés : en attendant notre futur « Guide PIN », il constitue une parfaite illustration de nos champs d’activité. Nos collègues de 01Net citent quelques exemples des nouveaux métiers de l’Internet évoqués.
Sur chaque chantier qu’ils incarnent, comme le souligne remarquablement par ailleurs Jean-Marie Leclerc, Directeur général du Centre des technologies de l’information du Canton et de la République de Genève, il ne s’agit ni plus ni moins que de transformer les données en informations et les informations en connaissances. Et c’est ainsi que l’Etat de Genève, appuyé par un vrai plan stratégique des systèmes d’information, un ajustement des compétences et la construction des formations recherchées, a pu bâtir un écosystème d’information ouvert auquel tous les domaines peuvent se référer.
Le responsable de la gouvernance Internet assure la bonne gestion des médias internet de l'entreprise et coordonne les différents services (direction commerciale, DSI..). Ce responsable prend en charge la gestion administrative des noms de domaine (charte interne de nommage), traite des problèmes d'atteinte à l'image de l'entreprise (fuite d'informations, commentaire hostiles...), fait de la veille et de la prévention des menaces liées à la cybercriminalité. Ses compétences requises résident dans une bonne vision macroscopique des enjeux, une réelle maîtrise des enjeux techniques, une forte «culture internet» et une grande capacité de dialogue afin de faire adhérer aux bonnes pratiques ses interlocuteurs (DG, DSI, directeurs de la communication...). 
Le responsable sécurité et risques des systèmes d’information (RSRSI) est chargé d'identifier l'ensemble des dangers, d’expliquer et de mettre en perspective les impacts potentiels auprès des directions métier et de conduire la politique visant à réduire l'exposition au risque. Il aura également en charge la mise en place d'un référentiel et d'indicateurs de suivi dans le cadre d'une action continue. Les compétences requises sont ici la capacité à structurer l'information et à la restituer et à coordonner des actions avec des interlocuteurs variés, tant d'un point de vue technique qu'opérationnel. Son rôle d'évangélisateur interne implique d'excellentes qualités relationnelles et un réelle force de conviction!
Le community manager assure la promotion de la marque et des produits de l'entreprise en diffusant et en orientant les messages définis par le marketing. Il doit aussi intervenir sur l'e-réputation de l'entreprise en animant et modérant les forums de discussion. Pour cela, le Community Manager utilise les nouveaux outils du web 2.0 afin de créer des espaces partagés et des contenus spécifiques (vidéo, jeux-concours, widgets...) sur les médias sociaux. Enfin, pour faire la promotion du nom de la marque, il identifie et fidélise les blogueurs influents. Les compétences qui se trouvent ici requises  résident dans une excellente connaissance des habitudes des internautes, la maîtrise naturellement des outils marketing web 2.0 et de bonnes capacités rédactionnelles.
Le responsable référencement SEM (Search Engine Optimization) / SEO (Search Engine Marketing) garantit de son côté le placement des sites internet en tête de liste des résultats de moteur de recherche. Ses responsabilités couvrent la définition d'une stratégie de référencement par un travail de veille, d'analyse et de préconisation de mots clés ainsi que la mise en place opérationnelle de la campagne pour positionner le site internet sur les outils de recherche. Le responsable de référencement pilote deux leviers : le référencement «naturel» (apporter un maximum d'informations concernant le contenu d'une page web) et le référencement « payant » (achats de mots clés auprès des moteurs de recherche). Les compétences requises sont naturellement la maîtrise des outils de SEO et SEM et un intérêt pour les nouvelles pratiques du marketing et pour la veille, de même que des qualités de gestion de projet et de coordination (relation avec les prestataires et les services internes : DSI, marketing…).
Le responsable des contrats de service (Delivery Manager) gère les contrats d'externalisation de l'entreprise. Il assure aussi bien les négociations que le suivi de tous les contrats d'infogérance, d'hébergement, de TMA (tierce maintenance applicative), de TRA (tierce recette applicative) ou d'offshore. Les compétences requises sont techniques bien sûr, mais aussi juridiques, commerciales et organisationnelles, de même évidemment que des qualités relationnelles afin d'assurer le rôle d'interface entre les pôles internes de l'entreprise et les prestataires externes.
Le responsable e-business doit ainsi piloter les ventes réalisées en ligne tout en répondant aux nouveaux codes de consommation de l'économie virtuelle (comparateur de prix, avis des consommateurs...). Il veille à tenir les mêmes engagements que ceux valables dans l'économie réelle (sécurité des paiements, stocks disponibles, service après vente). En tant qu'expert des différents leviers de l’e-marketing notamment, il veille à leur bon équilibre et à leur juste retour sur investissement. Les compétences requises sont en l’occurrence la maîtrise des leviers e-marketing et de vraies qualités d'analyse (suivi des indicateurs clés de performance) et d’esprit de synthèse.
 

Sunday, October 10, 2010

Eventos, reuniones... ProInternet Julio a octubre 2010

•    Parlamento Europeo, Presentacion de la diseminacion du projet PIN, Strasbourg, le 8 juillet 2010.
•    Reuniones ProInterNet, Bruxelas, 11, juillet 2010.
•    Reunion ProInterNet, (Suisse), Paris, 14 juillet 2010.
•    « Rencontre Living Lab partenaire » "African Living Lab ISEG/UNIDAF", plataforma e-learning, 14 Julio 2010.
•    « Mobilisation de l'expertise des collectivités à l'international au Sénat », organizado por el « Ministère des Affaire Etrangères et Européennes », 19 julio 2010.
•    « Jounées du réseau français à l'étranger: La France à l'écoute du monde », organizado por el « Ministère des Affaires Etrangères» , Paris, 19 - 21 julio 2010
•    Reunion de trabajo ProInterNet, sede TOT, Paris, 19-27 juillett, (9h./13h. - 14h/17h.).
•    Reunion de trabajo ProInterNet, Cabinet Ponroy, Paris le 28 juillet 2010 (11h.13h.)
•    “Petit-dejeuneur avec Madame la Ministre Nathalie Kosciusko-Morizet », organizado por "International Independent Institute for Space&Satellite Solutions", Hôtel Napoleon, Paris,  29 julio 2010.
•    Reunion de trabajo ProInterNet, Cabinet Ponroy, 30 julio 2010.
•    Colloque de Cerisy (Normandie), 28 agosto 2010.
•    “Université d'étéé du Medef », Campus d'HEC, 1, 2, 3 septiembre, 2010.
•    Journées "UNA NUEVA GENERACION DE ESPACIOS DE INNOVACION EN EL PAIS VASCO",  Gaia, la Fondation des Territoires de Demain, Deusto, Diputaciónes Forales de Bizkaia y Gipuzkoa y el  Gobierno Vasco.  8 y 9 de septembre 2010, Bilbao (Biblioteca de la Universidad de Deusto) et San Sebastián (Parque Tecnológico Miramón)
•    “Journée Territoires de Demain » "CCNM, un Territoire de Demain", organizado por La communauté de communes du Nord de la martinique, les Systèmes d'Inormation y  la Fondation des Territoires de Demain, 16 septiembre 2010.
•    « Colloque professionnel sur la thématique des nouvelles solutions de mobilité », organizado porel Ayuntamiento de Mureaux (78), la Préfecture des Yvelines, le Conseil régional d’Ile-de-France, le Conseil général des Yvelines, l’EPAMSA, la Chambre de Commerce et d’Industrie Versailles Val d’Oise / Yvelines, Renault usine de Flins, PSA Peugeot Citroën Poissy, EADS Astrium Les Mureaux, la SNCF, Fondaterra y la Fondation Anne Cellier Bajo la presidencia de d’Isabelle Autissier, le 24 septiembre 2010.
•    Colloque Cerisy, "VILLES ET TERRITOIRES RÉVERSIBLES" " Faire advenir le virtuel urbain: la médiation artistique", 27 septiembre 2010
•    « Cycle de Rencontres Dédiées a l'Economie de la Connaissance ». Parlement européen, Bruxelles le 30 septembre 2010.
•    Encuestas ProInternet, septembre 2010.
•    "L'innovation mobile au service de la mémoire", organizado por la ciudad de Barbâtre (Vendée), île de Noirmoutier, 2 octubre 2010.
•    Sitio ProInternet, Raporte financiero y "Internal Risk Management" (7.2), septiebmbre 2010
•    " Le grand Paris : Du développement pour les PME?" dans le cadre du CAREEP. Paris le 12 octobre 2010 au Pavillon Baltard.

Saturday, August 21, 2010

ProInternet (PIN)

ProInternet (1) is a new project of Leonardo da Vinci (2 ) Program of the European Commission which was given to create a network of actors3 in the field of jobs (4 ) and training dedicated to the Internet. The difficulties (5), indeed, are numerous: the recruitment (6), qualification, labour market perceptions, the adequacy of a traditional education faced with completely new forms of thinking in technology (7 ) and knowledge transfer (8) ... Will be members of this network all key actors in domain of knowledge technologies:
* The Economic leaders in the field of the most innovative companies (9), from multinationals to SMEs who wish to bring training and adequacy thereof to the needs of businesses and start-ups.
* The training actors who strive to be agents for change in the world of education and create new institutions and new places therefor (10).
* The regional leaders (11) and elected representatives of local authorities who are now at the forefront – they are intended to fill a primordial role as a result of new relations between territories and knowledge -
* Foresight (12) experts who also occupy a very special place in terms of co-construction of future scenarios in the field of knowledge economy.
The nature of relations between actors in our network of jobs of Internet will be multiple, this with and through anticipated synergies across Europe, to a level clearly international - with the support of the European Commission - in particular by contributing to policy development (13). The continued cooperation is facilitated by the scientific committee which constitute a major instrument of dissemination of analysis and the work of the project partners.
The responsible of the project and its dissemination are convinced of the importance of its impact on the creation of new jobs (14), which we often can not foresee today only the profile.
For all this, information work and communication will be considerable: the relations and cooperation with international institutions therefore are crucial to the development of the Pro-Internet project.
The strategy in this area was built and presented at the seminar organized at UNESCO on March 11 and the one held at the French Ministry of European and International Affairs on June 11, 2010 for example and in conjunction with the OECD (15) representatives, the Committee of Regions and the European Commission.
The next events will continue this approach, including especially the presentation of the project and the Network to the European Parliament in Brussels on September 30 (after including the one that has been held in the Parliament at Strasbourg, July 8, 2010).
The hundreds of stakeholders who attended the first project activities and the creation of the Network have agreed to stress the need ambition of the proposal to all stakeholders and all those who wish to join us.

Notes
 
1  Thematic Networks Project - Program: LLP - Leonardo Da Vinci - Agreement Nº 2009-2204/001-001.
2 The "Leonardo da Vinci" program is one of the sectoral programs of the global program of education and training throughout life. It is designed as a tool that can give impetus to the training and education systems in Europe. It allows the mobility of people who wish to enjoy a professional experience in Europe. It facilitates the exchange of good practices between responsibles of training and is also an opportunity to create new tools and methodologies of training at European level.
3 The "economy of relations" that develops today is based largely on networks of expertise able to change traditional habits, especially in the field of transmission of knowledge: seems to be the need for a methodology based on international visibility from the different actors of the concerned sectors and an attitude of scientific rigor.
4 It should obviously take into account the current needs and trends of many jobs that are emerging today. The project will thus be the result of a round trip between a pragmatic present and a real projection into the future.
5 The targets can not be subject to a full consensus, but contrary reflect the diversity - even opposition - of cultural horizons involved in the project. This explains that only the major institutions can help to create a common vision.
6 The recruitment has begun to change, but, especially in some countries, has not integrated all the necessary changes to the needs of companies that have significantly altered the profiles of their jobs. The social networks reflect thus very well at the same time change and the difficulties of writing the profiles of these new jobs.
7 The changes in the ways of thinking about technology requires a step back on the scale of the perception of these mutations and the integration of this perception in the social and cultural life. Here we must think about the history of the last ten millennia in relation to technology.
8 The PIN project takes place necessarily in an analysis of the economy knowledge without which it would naturally be quite useless to discuss new jobs and, what is worse, their certifification. The major part of initiatives in this area are now subject to attempts to take on the matter on the part of actors unprepared.
9 It is impossible to classify the companies according to a criterion of greatness: it would be indeed in this case an archaic categorization. Large companies, in fact, may have very different attitudes between them and sometimes, however, identical to those of small and medium-sized structures.
10 The creation of knowledge centers such as Extremadura or also the Living Labs dedicated to these issues clearly illustrate the way to go towards the development of new centers of learning and experimentation in this field. The mapping of Knowledge is thus an essential tool for the implementation of a real economic development.
11 A history of Fifteen-year of digital cities, territories and neighborhoods of knowledge show indeed what should be our goal in this project of Leonardo da Vinci and especially it is essential to call upon the local players to speak and to underline the importance of their presence in the heart of our network of jobs and training of the Internet.
12 One of the main objectives of the dissemination of the project will be to create ecosystems of prospective in which the jobs of Internet will be observed in interaction with all sectors of economic and social life, such as that the Territories of Tomorrow Foundation is currently helping to do in Luxembourg in close relationship with multiple Luxembourg institutions.
13 A European project is normally intended to be limit overall the border of the European Union, but for this project our interlocutors of the Commission suggested in its tendency to fit into devices of assistance to development: many contacts were established in this sense in Africa, Latin America and Asia.
14 The European projects of today and for tomorrow need to be more specific and provide a real gains for the economy that is being to built and how we see the genesis. Our younger interlocutors, such as the youth european deputy and parlimentary from the project partners, expect from the project partners - and they intend to pay close attention- a real commitment through the outline of new professionnal profiles and the formulation of recommendations aiming a rapid implementation.
15 One of the issues raised during the debate at the european Parliament on July 8 is to be avoided at all costs the proliferation of observatories and platforms of all kinds in the field of transmission of knowledge, a temptation to which Europe has often been unsuccessful. It is absolutely essential to avoid the dispersal of energy: our network will thus be particularly careful to include in its scope the largest possible number of initiatives such as the "Erasmus for apprentices". It should also have an equal consideration with respect to initiatives such as the OECD on the management of skills or, similarly, to the initiatives of some ministries. The network of cultural institutes are also intended to unite in the formation of this network, all that is now developing a true "knowledge diplomacy" and that the territories are building more and more of their strategies attractiveness from their offers of skills.

Thursday, August 19, 2010

ProInterNet

ProInternet (1) est un nouveau projet du programme Leonardo da Vinci (2) de la Commission Européenne qui s’est donné de créer un réseau d’acteurs (3) dans le domaine des métiers (4) et des formations dédiées à Internet. Les difficultés (5), en effet, sont nombreuses: le recrutement (6), la qualification, la perception du marché du travail, l’adéquation d’une éducation traditionnelle face à des formes complètement nouvelles de pensée en matière technologique (7) et de transmission du savoir (8)… Seront membres de ce réseau tous les acteurs clefs en matière de technologies de la connaissance:

* les responsables économiques dans le domaine des entreprises les plus innovantes (9), depuis les multinationales jusqu’aux PME qui entendent agir en matière de formation et d’adéquation de celle-ci aux besoins des entreprises et des start-ups.

* les acteurs de la formation qui s’efforcent d’être des vecteurs de changement dans le monde de l’éducation et de créer de nouvelles institutions et de nouveaux lieux à cet effet (10).

* les responsables régionaux (11) et les élus des collectivités territoriales qui se trouvent aujourd’hui au tout premier plan - ils sont destinés à remplir un rôle primordial en conséquence des nouveaux rapports entre territoires et savoirs -.

* les experts en prospective (12) qui occupent eux aussi une place tout à fait particulière en termes de co-construction de scénarios du futur dans le domaine de l’économie de la connaissance.

La nature des relations entre les acteurs de notre réseau des métiers de l’Internet sera multiple, ceci avec et au travers de synergies attendues à travers toute l’Europe, à un niveau clairement international - avec l’appui de la Commission européenne -, en contribuant notamment aux politiques de développement (13). La coopération continue est facilitée par le comité scientifique qui constituera un instrument majeur de dissémination des analyses et des travaux des partenaires du projet.

Les responsables du projet et de sa dissémination sont convaincus de l’importance de son impact sur la création de nouveaux emplois (14), desquels on ne peut souvent entrevoir aujourd’hui que le profil.

Pour tout ceci, le travail d’information et de communicaztion sera considérable: les relations et coopérations avec les institutions internationales s’avèrent dès lors primordiales pour le développement du projet Pro-Internet. La stratégie en la matière fut construite et présentée à l’occasion du séminaire organisé à l’Unesco le 11 mars et à celle qui s’est tenue au Ministère des Affaires européennes et internationales français le 11 juin 2010 par exemple et en liaison avec les représentants de l’OCDE (15), le Comité des Régions et la Commission Européenne.

Les prochaines manifestations poursuivront cette démarche, avec notamment la présentation du projet et du Réseau au Parlement européen de Bruxelles le 30 septembre (à la suite notamment de celle qui a été faite au Parlement à Strasbourg le 8 juillet 2010).

La centaine d’interlocuteurs qui ont suivi les premières activités du projet et la création du Réseau se sont accordés à souligner la nécessaire ambition de la proposition faite à tous les acteurs impliqués et à tous ceux qui souhaitent s’unir à nous.

Notes:

1 Thematic Networks Project - Programme: LLP - Leonardo Da Vinci - Agreement Nº 2009-2204/001-001.

2 Le programme “Léonard de Vinci” est l’un des programmes sectoriels du programme global d’éducation et de formation tout au long de la vie. Il est conçu comme un outil qui puisse donner une impulsion aux systèmes de formation et d’éducation en Europe. Il permet la mobilité des personnes qui souhaitent profiter d’une expérience professionnelle en Europe. Il facilite les échanges de bonnes pratiques entre responsables de formation et constitue également une possibilité de créer de nouveaux instruments et méthodologies de formation à l’échelle européenne.

3 L'économie de relations” qui se développe aujourd’hui est basée largement sur les réseaux de compétences capables de changer les habitudes traditionnelles, surtout dans le domaine de la transmission des savoirs: apparaît en effet la nécessité d’une méthodologie basée sur une visibilité internationale de la part des différents acteurs des secteurs concernés et sur une attitude de grande rigueur scientifique.

4 Il convient de tenir évidemment compte des besoins actuels et de l’évolution des nombreux emplois qui émergent aujourd’hui. Le projet sera ainsi le fruit d’un aller-retour entre un présent pragmatique et une véritable projection dans le futur.

5 Les objectifs fixés ne peuvent être l’objet d’un total consensus, mais reflètent à l’inverse la diversité - voire l’opposition - des horizons culturels impliqués dans le projet. Ceci explique que seules les grandes institutions puissent aider à créer une vision commune.

6 Le recrutement a commencé à changer, mais, surtout dans certains pays, n’a pas intégré tout le changement nécessaire aux nécessités des entreprises qui ont largement modifié les profils de leurs emplois. Les réseaux sociaux reflètent ainsi très bien tout à la fois ce même changement et les difficultés de l’écriture des profils de ces nouveaux emplois.

7 Les changements relatifs aux manières de penser la technologie nécessite une prise de recul à l’échelle de la perception de ces mutations et de l’intégration de cette perception dans la vie sociale et culturelle. Il faut ici penser à l’histoire des dix derniers millénaires en matière de rapports avec la technologie.

8 Le projet PIN prend place nécessairement dans une analyse de l’économie de la connaissance sans laquelle il serait naturellement parfaitement vain d’évoquer les nouveaux métiers et, ce qui est bien pire, leur certifification. La plus grande partie des initiatives en la matière font l’objet aujourd’hui de tentatives d’appropriation en la matière de la part d’acteurs peu préparés.

9 Il s’avère impossible de classifier en la matière les entreprises selon un critère de grandeur: il s‘agirait en effet en ce cas d’une catégorisation archaïque. Les grandes entreprises, de fait, peuvent avoir des attitudes très différentes entre elles et parfois, au contraire, identiques à celles des petites et moyennes structures.

10 La création de centres de la connaissance comme ceux d’Estrémadure ou encore les Living Labs dédiés à ces questions montrent bien le chemin à accomplir en direction du développement de nouveaux centres d’apprentissage et d’expérimentation en ce domaine. La cartographie des connaissances constitue ainsi l’outil indispensable pour la mise en oeuvre d’un réel développement économique.

11 Quinze années d’histoire des villes numériques, des territoires et des quartiers de la connaissance montrent effectivement ce que doit être notre objectif dans ce projet Léonard de Vinci et surtout qu’il est essentiel de donner la parole aux acteurs territoriaux et de souligner l’importance de leur présence au coeur de notre réseau des métiers et formations de l’Internet.

12 L’un des principaux objectifs de la dissémination du projet sera de créer des écosystèmes de prospective dans lesquels les métiers de l’Internet seront observés en interaction avec tous les secteurs de la vie économique et sociale, comme la Fondation des Territoires de Demain est en train de contribuer à le faire au Luxembourg en étroite relation avec de multiples institutions luxembourgeoises.

13 Un projet européen est normalement destiné à se limiter globalement aux frontières de l’Union européenne, mais pour ce projet nos interlocuteurs de la Commission ont suggéré sa propension à s’inserrer dans des dispositifs d’aide au développement: de nombreux contacts ont été établis en ce sens en Afrique, Amérique latine et Asie.

14 Les projets européens d’aujourd’hui et de demain doivent être plus concrets et apporter de vraies plus-values pour l’économie qui est en train de se construire et dont nous observons la genèse. Nos interlocuteurs les plus jeunes, comme les jeunes députés et parlementaires européens, espèrent de la part des partenaires du projet - et ils entendent y porter une grande attention - un véritable engagement au travers de l’esquisse de nouveaux profils professionnels et la formulation de recommandations visant à une mise en oeuvre rapide.

15 L’un des enjeux évoqués à l’occasion du débat au Parlement européen le 8 juillet est d’éviter à tout prix la multiplication d’observatoires et de plates-formes de toutes sortes dans le domaine de la transmission de connaissances, une tentattion à laquelle l’Europe a souvent succombé. Il est en effet absolument indispensable d’éviter la dispersion des énergies: notre réseau devra ainsi être particulièrement attentif à inclure dans son champ d’action le plus grand nombre possible d’initiatives comme celles de l’“Erasmus des apprentis”. Il conviendra d’avoir en outre une même attention à l’égard d’initiatives comme celles de l’OCDE en matière de gestion de compétences ou encore, de même, à l’égard des initiatives de certains ministères. Les réseaux d’instituts culturels sont de même destinés à s’unir à la constitution de ce réseau, ce d’autant que se développe aujourd’hui une véritable “diplomatie des savoirs” et que les territoires construisent de plus en plus leurs stratégies d’attractivité à partir de leurs offres de compétences.

Article sur le site du journal Le Monde

Tuesday, August 17, 2010

ProInterNet (PIN): la creación de una red de formación y empleos de la Internet

ProInternet es un nuevo proyecto del programa Leonardo da Vinci de la Comisión Europea con el objetivo de crear una red de actores en el campo de los oficios y los programas de formación de Internet. Las dificultades, en efecto, son muchas: el reclutamiento, la cualificación, la percepción del mercado laboral, la adecuación de una educación tradicional frente a formas completamente nuevas de pensamiento de la tecnología y de transmisión del saber… Serán miembros de esta red todos los actores clave en el ámbito de las tecnologías del conocimiento:

* los responsables económicos en el campo de las empresas más innovadorasix, desde las multinacionales hasta las PYMES que quieren actuar en materia de formación y de adecuación a ésta a las necesidades de las empresas y de las start-ups.

* los actores de la formación que intentan cambiar el marco de la educación y crear nuevas instituciones y lugares de formaciónx.

* los responsables regionales y los políticos de las colectividades locales que están en primer plano - estos están destinados a desempeñar un papel primordial como consecuencia de las nuevas relaciones entre territorios y conocimientos -.

* los expertos en prospectiva que ocupen un lugar relevante en las tentativas de co-construcción de escenarios del futuro en el campo de la economía del conocimiento.

La naturaleza de las relaciones entre estos actores de nuestra red de los oficios de Internet será múltiple, con sinergias esperadas en toda Europa, pero también – con el apoyo de la Comisión Europea – a un nivel claramente internacional, con contribuciones muy esenciales a las políticas de desarrollo. La cooperación continua es facilitada por el comité científico constituyente que es un instrumento clave de la diseminación de los análisis y de los trabajos de los socios del proyecto.

Los responsables del proyecto y de esta diseminación están convencidos de la importancia del impacto sobre la creación de nuevos empleos, de los cuales no se puede, todavía, más que entrever el perfil.

Por todo ello, el trabajo de información y de comunicación será considerable: las relaciones y cooperaciones con las instituciones internacionales son ya primordiales para el desarrollo de ProInternet. La estrategia en la materia fue construida y presentada durante el seminario en la Unesco el 11 de marzo y en la reunión del Ministerio de Asuntos Exteriores y Europeos francés el 11 de junio de 2010, por ejemplo, y junto a los representantes de la OCDE, el Comité de las regiones o con la Comisión Europea.

Las próximas manifestaciones seguirán esta vía con la presentación del proyecto y de la red en el Parlamento Europeo de Bruselas el 30 de septiembre (después de la que tuvo lugar en el Parlamento en Estrasburgo el 8 de julio de 2010).

La centena de interlocutores que han seguido las primeras actividades del proyecto y la creación de la red subrayan ya la necesaria ambición de nuestra propuesta a todos los actores implicados y a todos los que quieren unirse a nosotros.

Notas:

i Project Type: Thematic Networks Project – Programme: LLP - - Leonardo Da Vinci – Agreement Nº
2009-2204/001-001.

ii El programa Leonardo Da Vinci es uno de los programas sectoriales del programa Educación y formación “a lo largo de toda la vida”. Es concebido como una herramienta encargada de lanzar un impulso a los sistemas de formación y educación profesionales en Europa. Permite la movilidad de las personas que quieran gozar de una experiencia profesional en Europa. Facilita los intercambios de buenas prácticas entre responsables de formación y constituye también una posibilidad de crear nuevos instrumentos y metodologías de formación a escala europea.

iii La economía de “relaciones” que se desarrolla hoy está basada ampliamente sobre las redes de competencia capaces de cambiar las costumbres tradicionales, sobretodo en el campo de la transmisión de los saberes: se crea la necesidad de una metodología basada sobre una visibilidad internacional de todos los actores de sectores diversos y una actitud científica rigurosa.

iv Se deben tener en cuenta las necesidades actuales y la evolución de muchos empleos que emergen hoy en día. El proyecto será el fruto de un ir y venir entre un presente pragmático y una verdadera proyección sobre el futuro.

v Los objetivos fijados no pueden ser objeto de consenso pero reflejan la diversidad y la oposición de los horizontes culturales encargados del proyecto. Esto explica que sólo las grandes instituciones puedan ayudar a crear una visión común.

vi El reclutamiento ha comenzado a cambiar, pero, sobre todo en algunos países, no se ha integrado todo el cambio necesario a las necesidades de las empresas que han evolucionado los perfiles de los nuevos empleos. Las redes sociales reflejan muy bien a la vez este cambio y las dificultades de la formulación de los nuevos empleos.

vii Los cambios del pensamiento de la tecnología necesitan tomar distancia a escala de la percepción de las mutaciones y de la integración de la vida social y cultural. Se debe, aquí, pensar en la historia de los 10.000 años de la relación con la tecnología.

viii El proyecto PIN se inserta en un análisis de la economía del conocimiento sin la cual sería vano hablar de nuevos oficios y, lo que todavía es peor, de certificaciones. La mayor parte de las tentativas en este campo sólo son hoy en día tentativas de apropiación de un cierto mercado.

ix Es imposible clasificar a las empresas en la materia según un criterio de su tamaño. En este caso se trata de una categorización arcáica. Las grandes empresas, en efecto, pueden tener actitudes muy diferentes entre ellas y a veces, al contrario, idénticas a las de las PYMES.

x La creación de centros del conocimiento, como los de Extremadura, o los Living Labs dedicados a esas cuestiones muestran el camino en dirección del desarrollo de nuevos centros de aprendizaje y de experimentación en la materia. Donde la cartografía de los conocimientos es así la herramienta indispensable para poder conseguir un desarrollo económico.

xi Quince años de historia de ciudades digitales, de territorios y de barrios del conocimiento indican, efectivamente, lo que debe ser nuestro objetivo en este proyecto Leonardo Da Vinci y sobre todo, es importante dar la palabra a los actores territoriales en el corazón de nuestra red “oficios y formación de internet”.

xii Uno de los principales objetivos de la diseminación del proyecto será crear los ecosistemas de prospectiva en los cuales los oficios de internet serán observados en interacción con todos los vectores de la vida económica y social como lo estamos intentando hacer en Luxemburgo en estrecha relación con múltiples instituciones Luxemburguesas.

xiii Un proyecto europeo normalmente está destinado a quedarse en el marco de la Unión Europea pero con este proyecto nuestros interlocutores de la Comisión han señalado su propensión a insertarse en dispositivos de ayuda al desarrollo: numerosos contactos han sido establecidos en este sentido sobretodo en África, América Latina y Asia.

xiv Los proyectos europeos de hoy y de mañana deben ser más concretos y aportar verdaderas plusvalías para la nueva economía que se está construyendo y que observamos. Nuestros interlocutores más jóvenes, así como, los jóvenes diputados y parlamentarios esperan con viva atención un verdadero acompañamiento por los socios del proyecto a través de dispositivos de diseño de los nuevos perfiles y la formulación de nuestras recomendaciones.

xv Uno de los retos evocados durante el debate en el Parlamento Europeo el 8 de julio es evitar la multiplicación de observatorios y de plataformas en el campo de la transmisión de conocimientos, tanto o más cuando Europa ha sucumbido en esta tentación. Es pues, absolutamente indispensable evitar tal dispersión de energías: nuestra red deberá estar atenta a incluir el mayor número posible de iniciativas tales como la de “Erasmus de los aprendices”. Habría que hacer lo mismo respecto a las iniciativas de la OCDE en materia de gestión de competencias o, incluso, con las de algunos Ministerios. Las redes de institutos culturales están destinadas a unirse a la constitución de esta red en la medida en que se crea una nueva diplomacia de los saberes y en donde el territorio construye su estrategia de atractividad sobre las ofertas de competencias.

Friday, July 23, 2010

SEMINAR ProInterNet "THE NEW JOBS OF INTERNET"

SEMINAR "THE NEW JOBS OF INTERNET". Organized by theTerritories of  Tomorrow Foundation, Ministry of Foreign and European Affairs, Paris, 10, 11 JUNE 2010 (Diaporama)

THURSDAY 10, JUNE 2010
17:00 PM: TV program "New Jobs of Internet " Tech Toc TV.
Speakers:
  •  Pierre Pougnaud (Ministère des Affaires Étrangères et Européennes),
  •  Mamadou Diop (Président ISEG/CESMI, Responsable du Living Lab Africain à Dakar),
  • André Jean Marc Loechel, (Président de la Fondation des Territoires de Demain),
  • Laura Garcia Vitoria (Présidente d’ARENOTECH), 
  • Hafid Ramdani (Fondation des Territoires de Demain).
Sur la chaîne Ressources humaines: Tv ProInterNet (PIN): Les nouveaux métiers de l'Internet
Sur la chaîne Tech Toc TV: Les nouveaux métiers de l'internet: l'Europe est-elle prête?
Diaporama du 10 - 06 - 2010: dîner-débat 

Friday, July 9, 2010

DISSEMINATION STRATEGY AND IMPLEMENTATION PLAN APRIL - JUNE 2010 and ACTIVITY REPORT I

Présentation de la disemination du projet ProInterNet/PIN au Parlement européen le 8 juillet 2010 par la Fondation des Territoires de Demain

Territories of Tomorrow Foundation
WP - 5.1 DISSEMINATION STRATEGY AND IMPLEMENTATION PLAN
APRIL - JUNE 2010 AND ANNEX
  • Project Title: ProInterNet – PIN
  • Project Type: Thematic Network Project
  • Programme: LLP – Leonardo da Vici
  • Agreement N°: 2009-2204/001-001
  • Version: April/June 2010
  • Authors:Territories of Tomorrow Foundation
  • Pages: 84
INDEX
  1. SUMMARY APRIL MAY 2010: 35 pages 
  2. SEMINAR 10 / 11 JUNE 2010: 3 pages
  3. LISTE OF PARTICIPANTS 11 JUNE 2010 PARNERT PROINTERNET PIN: 2 pages
  4. PPT TERRITORIES OF TOMORROOW FUNDATION/SEMINAR 11 JUNE 2010: 24 pages
  5. A STRATEGY FOR PIN / A VISION OF JOBS PROSPECTVE: 6 pages
  6. THE DEVELOPMENT OF TOOLS FOR DISSEMINATION: 9 pages
  7. ANNEX : 3 pages
Activity Report - 11 Pages

Calendrier ProInterNet de janvier à juillet 2010
Janvier
1. Réunion de coordination du Projet européen "ProInternet", Munich, le 18 janvier 2010.
2. Université Intégrale, en collaboration avec Complex'cite , Fondaterra et le soutien de l'Afscet, Paris, le 23 Janvier 2010.
3. TECHNOARK 2010, "Les nouveaux espaces numériques", Sierre (Suisse), 29 janvier 2010
Février
4. "For a Euro-Mediterranean Network of Living Labs / Pour un réseau Euro-Méditerranéen des Living Labs" au Premier Colloque "Future Cities", dont la Fondation Territoires de Demain est partenaire, Malte, 18, 19 fevrier 2010.
5. Conseil d'administration de la SOLEP (Evaluation et prospective), Luxembourg, 26 février 2010
Mars
6. "The Euromedlab initiative.The development of a euro-mediterranean ecosystem of living labs and innovation spaces" dans le cadre de la journée ICT– enabled sustainability in “smart” cities, Malte, 3 rd March 2010.
7. Journée de conclusion du programme européen C@R, Bruxelles, 3 mars 2010
8. "The European network Digital Cities and the project Connecting to Smart Cities in the Mediterranean EU regions" - dans le cadre de la journée internationale CIP ICT PSP project preparatory meeting, MIMCOL, Malta , 4rd March 2010.
9. Conférence «Le management du futur» au Conseil de l’Europe, Strasbourg, 8 - 9 mars 2010.
10. "Innovation et prospective" Séminaire de la Fondation des Territoires de Demain - Programme international 2040, organbisé par UNESCO - Fondation des Territoires de Demain, le 11 mars de 10h à 12h30 et de 15h à 17h30, Unesco, Paris.
11. Paris 2.0, le 12 mars 2010 13 heures 30 à 18 heures à l'Espace Kiron - 10, rue La Vacquerie - 75011 Paris.
12. Visioconférence à l’ISEG de Dakar à l’occasion de l’annonce de la création du Living Lab "African Living Lab ISEG/UNIDAF"/Université Internationale de la Diaspora Africaine UNIDAF avec le partenariat de la Fondation, le 15 mars2010.
13. Réunion du Groupe de prospective de la SOLEP avec le CNAM, le 25 mars 2010.
Avril
14. Déjeuner-débat sur le thème de «L'expertise française, facteur de rayonnement et d'attractivité» du Collège européen des experts en administration publique autour de la Directrice des Politiques de Mobilité et Attractivité, Direction générale de la Mondialisation, du Développement et des Partenariats au Ministère des Affaires étrangères et européennes, Paris, le 1er avril 2010.
15. «Tendances informatiques: Marrakech 2015», Acadys France et IT6 Maroc, Marrrakech, 8 et 9 avril 2010.
16. Projet de création d'un Fonds de dotation à vocation européenne dédié à la créativité territoriale. Présentation d’un projet de création d’un think tank et d’un Fonds de dotation à vocation européenne dédié au soutien à l’innovation, à la créativité et à l’entrepreneuriat socio-économique de nos territoires. La rencontre aura lieu à Paris le jeudi 8 avril 2010.
17. Réunion "Living Lab et Internet du Futur", Université Polytechnique de Valence, Espagne, le 14 avril 2010
18. Réunion du conseille d'Administration de la SOLEP , Ministère de l'économie, Luxembourg, 16 avril 2010
Mai
19. Séminaire "Marseille 2013", La Fondation des Territoires de Demain a organisé le 5 mai 2010 son séminaire "Marseille 2013".
20. Marseille 2.0, Marseille, 5-7 mai 2010
21. Conférence finale du projet URBACT « EGTC » ( Expertising Governance for Transfrontier Conurbations), Esztergom (Hongrie), les 6-7 mai 2010.
22. "Vers la réforme du système de comptabilité nationale et du PBI", organisé par le Conseil Economique et Social et le Conseil Supérieur pour un Dévéloppement Durable du Grand Duché de Luxembourg, le 19 mai 2010.
23. 3ème Forum Luxinnovation, "Business Meets Research", Luxembourg, le 19 mai 2010
24. "Territoires numériques intelligents", Digipolis, Montbéliard, 26 et 27 mai 2010 (Intervention "Territoires numériques intelligents" et présentation de PorInterNet, Digipolis, Montbéliard, 26 et 27 mai 2010 (The mutation of our cognitives environnements)
Juin
25. Réunion création du Forum Citoyen et de son fonds de dotation dédié à l'Europe, le 7 juin 2010, Paris
26. Séminaire "Les nouveaux métiers de l'Internet". Organisé par la Fondation des Territoires de Demain au Ministère des Affaires Etrangères et Européennes, Paris, le 10-11 Juin 2010.
27. SEMINAR "THE NEW JOB OF INTERNET". Organized by theTerritories of Tomorrow Foundation, Ministry of Foreign and European Affairs, Paris, 10, JUNE 2010.

Juillet
28. Intervention au Parlement Européen, Presentation de la disemination du projet PIN, Strasbourg, le 8 juillet 2010

29. Mobilisation de l'expertise des collectivités à l'international au Sénat, organisé par le Ministère des Affaire Etrangères et Européennes, 19 juillet 2010.
30. Jounées du réseau français à l'étranger,  Jounées du réseau français à l'étranger: La France à l'écoute du monde, organisé par le Ministère des Affaires Etrangères , Paris, 19 - 21 juillet 2010 


ACTIVITY REPORT I

During the first reporting period, TERRITORIES OF TOMORROW FOUNDATION was involved in his work package 5 (dissemination) and a great number of tasks (cf. the project proposal).

I - OUR PAST ACTIVITIES PER WORK PACKAGE DURING THE LAST 6 MONTHS
From the beginning of the project, we emphasized to our stakeholders and partners that our projects of dissemination are widely linked throughout the semester to an agenda particularly dependent on a number of official meetings.  
This difficult challenge- which was particularly especially not to define a global strategy without the major international institutions could not be contacted and proposed themselves the terms of their contributions and partnerships- has quickly been mostly successful and permit the organization of twelve meetings and interventions where the project and our activities of dissemination were widely mentioned, but also viewed in the context of the finalization of the forward-looking on Europe of tomorrow (digital agenda, Europe 2020, report “Europe 2030“…), finalization which we have tried to widely participate, as well as various parallel works, conducted at national and regional scales).
1. The meeting between partners in Munich initiated the semester of meetings, although it was unfortunately limited on the one hand to only people representing the entities involved in the project and on the other hand locating in a simple hotel in outskirts of Munich. While we regret this vision of a kick-of minimalist, very far from the broad horizons of the project, without deploying any effort towards medias and the official authorities, the meeting however gave the signal for a large number of meetings whose we have taken the initiative in the weeks that followed.   
2. A long series of informal meetings in Madrid was organized from the beginning of our dissemination: it would indeed have been difficult to develop the expected synergies disregarding the Spanish presidency. For several days, We have thus met with the stakeholders of the subject in the field of media, audiovisual, telecommunications ... In addition to countless of information, these meetings have allowed us to measure specific expectations with respect to the project: the prospective dimension must transcend the very simple inventory of  today and of course the tools of dissemination based largely on the social networks and generally on the most innovative technology evoked not only through the existing training, but actually implemented in the project management and particular based on a specific site to it.
3. A series of meetings in Luxembourg constituted the third pillar in the establishment of our dissemination. We thus aim to incorporate the PIN theme of training and jobs of the internet in the current prospective reflections conducted by the Grand Duchy, particularly through the discussions held at the European Bank of Investment within which the project was discussed at length, as well as in Tudor Centre or at the Chamber of Commerce.
4. Our presentation of conclusion of the days spent by the Council of Europe to the economics of creativity March 9, 2010 focused on the theme “Places and links (Living labs, Jobs of Internet and disruptive innovation)“ (Conference "The Future of Management", Strasbourg, 8 to 9 March 2010). The results will be strong synergies with the Council of Europe in this field. The large Quebecquois delegation to the conference also requested to be involved closely in the developing of the project within the framework of relations between the EC and Canada.
5. The seminar on "Prospective and Innovation" that we organized at Unesco in Paris March 11 was especially designed to help us in defining our global strategy, particularly in conjunction, as indicated at the outset, with the major international institutions. We are expecting to develop in this area a common strategy with Unesco, an upcoming appointment with the general direction is expected in this regard.
6. The Malta meeting was intended - as in Luxembourg - to create an ecosystem of dissemination which is one of the characteristics of the dissemination already developed by our team in other European projects in the field of culture and training: it is - through such a methodological approach - to gather in an reduces area if possible all actors potentially interested in the topic of our network, in order to get a quick reactivity and a real interaction. This was made possible in Malta through issues such as the establishment of the Euro-Mediterranean network of Smart Cities and especially of places largely devoted to prospective questions- such as the Center of Innovation considered one of the reference sites in this area since "the year 2009 of the creativity and innovation"-.
7. If our intervention in Marrakech transcends obviously clear the European borders of dissemination oft he project, nevertheless, we decided to present the objectives on the occasion of “Marrakesh 2015“. Several major players in close relationship with the European Community - such as the Mohammed VI Foundation - have at this opportunity offered to use the tools of European cooperation and also those of the Union for the Mediterranean to present our future recommendations.
8. We took advantage of Bar Camp and the meeting of the Living Labs held in Valencia – here also under the Spanish presidency- in close association with the European Commission and dedicated to areas of innovation, disruptive innovation and therefore the impact on human resources to discuss PRO INTERNET. This is a major part of our dissemination that will be brought to materialize this year 2010 into a real "target group": this is the clusters and the polarities of skills, where the creation of our thematic network is awaited (“Living Lab and the Internet of the Future”, Polytechnic University of Valencia, 14 April 2010).
9. The meetings "Marseille 2.0" – and also "Paris 2.0" - were largely dedicated to a young audience - young employees, but also creators of startups -. We have again received many questions relating to the analysis which will be developed in the future by our project. The debate showed how today the lists of jobs related to the Internet are now analysis grids notoriously insufficient and we should modify them accordingly. 
10. The participation in the closing round table conference “Intelligent Digital Territories“ (Digipolis, Montbeliard, 26 and 27 May, 2010) enabled the presentation of the PorInterNet alongside the Senator Krattinger, Vice-President of the Senate delegation to local government and decentralization. A presentation in workshop accompanied this evocation on the theme: “The mutation of our cognitive environments “.
11. The seminar held in Paris at the Ministry of Foreign and European Affairs on June 11 was largely dedicated to discussions between partners, but tried not to renew the error of the first meeting by opening it from the beginning of the afternoon at the institutional and economic actors, to involve them most closely to the project. After the dinner-discussion of the eve with a specialist of the Ministry of Education, three of them presented their own analysis: two specialists from the OECD, two developers of the application "Culture Click" in the major fields of geolocation and the reality increased and, finally, the webmaster for the Presidency of the French Republic. Several public institutions have on that occasion expressed their full support to the dissemination of the project so that this thematic network does not become a network of more, but seen as a central axis of development for Europe in 2020.
12. The intervention at the European Parliament in Strasbourg on July 8 in the intergroup of younger members concluded the work of our semester. It allows many exchanges with especially Mr. Jao Delgado, responsible of Leonardo da Vinci programs in the European Commission, and also, Gianni Pittella, the first Vice-President of the European Parliament. These meetings symbolize the vital role that must be played by the political actors in the projects and Leonard da Vinci networks. In this occasion also, the Italian deputy responsible for the operation of Cities of Youth- this year TORINO- expressed its intention to invite us to discuss about PIN, a European deputy will introduce us in its report, an official from chambers of trade rejoin our dissemination, a European journalist will discuss PIN soon on an  European information website…
2 - OUR FUTURE ACTIVITIES
The calendar is currently being finalized, in close liaison with partners.
2.1. A dual priority work in Brussels
2.2. The framework of “the diplomacy of knowledge“
2.3. The European expertise
2.4. The ecosystems of dissemination
2.1 A DUAL PRIORITY WORK IN BRUSSELS
Our calendar will focus anyway on the positioning of our thematic network in the center of prospective devices of the Commission in the one hand, in close liaison with the local authorities of the countries partners in the project, but also all the European Union countries.   
1.1.1. At the European level, this dual priority will result first in a presentation in September at the European Parliament in Brussels in response to our intervention in Strasbourg.
We have retained the principle in any case of regular meetings with the parliamentary representatives across all of Europe – which in fact much already know the project and are ready to concretely support the establishment of the network -.
1.1.2. At the European level still, it will result then in close collaboration with the Committee of Regions in Brussels and in a workshop that we will have to be co-hosting in early October.
2.2 THE FRAMEWORK OF THE DIPLOMACY OF KNOWLEDGELE
Nationally, Pro Web will be the subject of many presentations.
 2.2.1. In terms of France, The project will be presented especially to:
• A meeting of prospective in Lower Normandy in late August
• An academic conference on jobs in the city of tomorrow early September
• A conference in Paris in late September on the knowledge and mobility.
2.2.2. In the other countries, apart from France and Belgium already mentioned we plan to leverage the European cultural institutes, as well as networks of diplomatic representations in the various countries of the European Union where collaboration through the transmission systems of knowledge has become recently a priority.
Is scheduled for late July, the participation and an evocation of PIN during a meeting in Paris of the institutes which consider now as priority issues such as ours.
Many exchanges are already underway with all partners in this regard.
• In Spain, we work with our colleague at an event in the Basque Country, in Bilbao and San Sebastian from the month of September where our thematic network will be widely discussed.
• In Switzerland, we reflect upon the months of July to a global initiative around a major event in Geneva in close relationship with several international institutions (International Telecommunication Union, United Nations ...).
• During the fall, an event will be offered in Budapest in close association with the European Institute of Innovation and Technology.
• We will propose during the summer to our German partners a series of meetings in both Baden Württemberg and in Bavaria.
•  Similar proposals will be made to our other partners, both in Greece and in Poland.
2.3 THE EUROPEAN EXPERTISE
Several institutional proposals have already been made to us that we want to share them with our partners, such an important event in Vienna before the end of the year, an event dedicated to European expertise in its new businesses and knowledge.
2.4 THE ECOSYSTEMES OF DISSEMINATION
It is going by itself that we will follow also the development of our presentations in the other European countries as those participating in the project of network and especially in the “ecosystems of dissemination” that can be ours- Luxembourg and Malta-. 
A presentation is already well provided for in Luxembourg in December 2010.
3 - DEVIATIONS: PAST/ FORECAST AN DISSEMINATION 2.0
We had one major shift in our field: that of start-up schedule that we have seen fit to delay rather widely in order, as already noted above, to reflect actually the involvement and the concrete proposals especially from the international institutions, and not to impose the “old” steps of dissemination.
Our objective here is dissemination 2.0 close to the target audiences - especially given that we have also completely reformatted the grid name -.
4-VALORISATION ACTIVITIES UNDERTAKEN(TYPE, LOCATION/ TARGET REGIONS, DATE, NUMBER OF PERSONS ADDRESSED/ REACHED)
Many activities have accompanied the Events axes evoked, and this essentially at two levels:  a considerable number of meetings of institutional and economic actors and of course, in the first place (even if only to leverage the audiences of our event presentations) – a real strategies of media.
4.1 During the first six months: an implementation of real innovative media strategies.
Indeed, we have to abandon the old mentally patterns conveyed by sites of showcase, observatories without rigorous comments equipped with a real ethical and methodological rules, without even mentioning the gadgets fully inoperable: we passed from the postcard on the Internet to the microbloging in a real time!
A true collaborative website dedicated fully and exclusively to the project ProInterNet / PIN (and not an ancient site on previous projects) we were sorely missed at the semester. The dimension of non-collaborative tools has deterred de facto the partners from all useful help.
In addition, the use of Google groups encountered, as usual, by multiple dissatisfaction and distrust. This lack of reliable tools must be imperatively repaired in order to enable all partners and in particular as regards the dissemination to intervene directly on the site without going through other hands. The distribution of tasks in this regard has been the subject of much confusion, even failing to allow certain partners to distribute their own work properly.
The dissemination of the network of actors that we have thus widely begun to build itself will be-mentally as well as technologically- in perfect agreement with the changes in employment (their profiles, knowledge thus shared ...) born of the impacts of the intangible economy.
We proposed thus a strategy fundamentally based on social networks, the press and online media and especially television on the Internet. The first transmission has been conducted by the technological channel TECH TOC TV: “What are the new jobs of emerging Web?" in April 18, 2010 and the second - announcing upcoming shoots around our theme – in June 10.
4.2. Many officials and institutional and economical actors have been met, mostly from our own databases and networks of actors. By a simple illustration of target profiles, we will mention here (except of course the various players already mentioned in the document of 82 pages “D5. Dissemination Strategy and Implementation Plan April - June 2010 and annex).
FRANCE...
BELGIUM... 
SPAIN...
GERMANY...
POLAND...
ITALY...
GREAT BRITAIN...
IRELAND...
ROUMANIA...
AUSTRIA...
PORTUGAL...
SWITZERLAND...
Outside the European Union, have shown their interest in our meetings...
5 - IMPACT AT EUROPEAN, NATIONAL, REGIONAL AND LOCAL LEVEL
The impact of the first months of dissemination has exceeded all our expectations.
The diversity of interlocutors has completely disrupted the old categorizations of target audiences where some distracting for example to distinguish jobs by size of business...
In our discussions, the old boundaries contrary disappear between Western and Eastern Europe, the public and the private, the start-ups and other... This is a mixed reality of traditional functions and new professional horizons that is emerging and that we will all meet in and around our thematic network.  
5.1 The national level has demonstrated the commitment of large institutions and ministry who on these issues respond positively to our questions. In several countries - Spain, France, Italy, Germany, Austria, and Hungary - we can very quickly have a real mobilization.
5.2 The regional level is undoubtedly today for our network the richest in potentials and interests expressed so often extremely diverse, and this particular especially in Spain.
5.3 The European and international level has enabled us to measure the quality of our interviews with a twenty of figures from the European Commission, but also with multiple partners of international institutions announcing all their presence at all events we are preparing and of which we have been described above (OECD, UNDP, ITU, Council of Europe...).
6 - ESTIMATION OF NUMBER OF PEOPLE ADDRESSED TO DATE BY DISSEMINATION ACTIVITIES
We can be estimated on the date of July 15, 2010 that there are approximately 5000 people who attended the presentations on our network.
Many have asked us for additional information to fully follow our initiative and it will not be the least of the challenges as to manage lists that we are currently completing and meeting the diverse of expectations that we have noted. 
Among these, much regretted the presence in this field of amateurs not recognized by either the academic and university field or by the economic and political forums. This will be the role of a scientific council open and recognized from all- that we are currently constitute it to support us - that validate the analysis we have to make in the context of our dissemination.
7-PARTICIPATION IN MEETINGS/WORKSHOPS IN RELATION TO THE PROJECT
Among fifty workshops of various types which we have been given to participate, it is important to remember that ten were particularly important in the genesis of the network and the Scientific Council for naturally accompany it:
1. “Connecting to Smart Cities in the Mediterranean EU regions: Euro-Mediterranean Knowledge and Innovation Communities", Day "Smart Cities / Future Internet", organized by the European Commission, Brussels, January 15, 2010.
2. "The training-action-research projects”, Integral University, in collaboration with Complex'cité, Fondaterra and the support of the AFSCET, The Club of Budapest France, Paris, January 23, 2010.
3. TECHNOARK 2010, "The new digital spaces", Sierre (Switzerland), January 29, 2010
4. Day of conclusion of the European program C @ R, Brussels, March 3, 2010
5. Lunch debate on the theme of "French expertise, radiation and attractiveness factor" from European College of Experts in Public Administration around the director of Policy of Mobility and Attractiveness, General direction of globalization, development and Partnerships to the Ministry of Foreign and European Affairs, Paris, 1 April, 2010.
6. Project to establish an endowment fund with a European vocation dedicated to the territorial creativity. Presentation of a project to create a think tank and an endowment fund with a European vocation dedicated to supporting innovation, creativity and socio-economic entrepreneurship of our territories, Paris, April 8, 2010.
7. Seminar "Marseille 2013, Marseille," The Boat "(Small Factory of Innovation), May 5, 2010.
8. 3rd Forum "Luxinnovation", "Business Meets Research", Luxembourg, May 19, 2010.
9. The Civic Forum and its endowment fund dedicated to Europe, Paris, June 7, 2010.
10. Dinner-debate with Mrs Saskia Sassen (Columbia University), in the framework of the Circle Environment & Society, Paris, Hotel Bristol, June 16, 2010

Friday, June 25, 2010

Management du futur, innovation et métiers de l'Internet


Version imprimable Suggérer par mail
  1. Comment gérer l'innovation collaborative en entreprise ? , Techtoc TV, le 18 avril 2010.
  2. Quels sont les nouveaux métiers du Web émergent?, Techtoc TV, le 18 avril 2010.
  3. Le Télétravail, Techtoc TV, le 18 avril 2010.
  4. Management du Futur : compte-rendu d'un succès!, Cefrio, 16/04/2010
  5. Le rêve de territoires numériques, cefrio, 22/02/2010
  6. «Le management du futur», Conseil de l’Europe, Strasbourg, 8 - 9 mars 2010.

Séminaire "Les nouveaux métiers de l'Internet"

Séminaire ProInterNet,
organisé par la Fondation des Territoires de Demain, le 11 juin 2010

Dîner-débat ProInterNet/PIN

autour de Claude Reynier, Ministère de l'Education (France), intervenante.


LES MÉTIERS DE DEMAIN (2)

Le marché du travail est marqué par l'émergence de fonctions entièrement nouvelles et par l'évolution des fonctions plus traditionnelles. Quels sont ces jobs de demain? Le monde évolue, il est bouleversé sur tous les plans: économique, écologique et social. Les entreprises doivent donc inventer ou réinventer de nouvelles manières de travailler quels sont ces métiers? Dans son "Guide des nouveaux métiers 2010", Michael Page répond à ces questions.

GUIDE DES NOUVEAUX MÉTIERS 2010 10 MÉTIERS DE DEMAIN:

1. Community manager.
Vu l’évolution permanente d’internet et des médias sociaux, les entreprises ont besoin d’un profil chargé d’assurer la promotion de la marque et de ses produits via des plateformes telles que Facebook, Youtube, Twitter... De bonnes capacités rédactionnelles et une maîtrise des outils marketing web 2.0 sont requises. De 30.000 à 65.000 euros.
2. Chargé d’affaires en restructuration de dette.
Le "debt restructuring consiste à restructurer tout ou partie du passif de l’entreprise en difficulté afin de renégocier auprès des différents créanciers des conditions de remboursement permettant la survie", explique Michael Page. Crise oblige, ce métier a le vent en poupe. Des profils universitaires, calés en finance et ayant des connaissances sur les cycles économiques sont recherchés. De 80.000 à 100.000 euros.
3. Responsable achats en développement durable.
L’écologie est un enjeu incontournable pour les entreprises. Ce responsable doit donc (faire) adopter de nouveaux critères de décisions et des comportements parfois en totale contradiction avec les "réflexes historiques de l’entreprise". Ingénieur commercial? Un troisième cycle en achat et/ou en développement durable ne sera pas superflu. De 50.000 à 80.000 euros.
4. Fundraiser.
Les associations, les ONG ou la culture (à travers le mécénat) sont à la recherche d’un responsable de la collecte de fonds. Titulaire d'un diplôme de l'enseignement supérieur de type Sciences-Po ou Ecole de Commerce, il doit maîtriser le marketing direct et la communication. En outre, il doit être en mesure de se construire un réseau de personnes influentes. De 30.000 à 65.000 euros.
5. Responsable e-business.
De nombreuses entreprises, dont celle des secteurs voyage-tourisme, bancassurance et distribution voient leurs activités basculer sur le net. Ce responsable doit piloter les ventes réalisées en ligne. Des formations en commerce et marketing sont requises. De 30.000 à 120.000 euros.
6. Responsable normes et doctrines comptable.
Plus les groupes cotés sont grands, plus ils ont de filiales et entités à consolider. L’internationalisation de l’activité des entreprises complique encore davantage la comptabilité et nécessite donc un expert-comptable ayant une solide expérience en audit international. De 80.000 à 140.000 euros.
7. Responsable de la diversité.
Fonction émergente, elle concerne essentiellement les grosses structures. Elle interviendra par exemple dans le pilotage de formations sur la diversité et le développement de programmes internes visant à prévenir la discrimination. Ce poste est destiné à des diplômés de l'enseignement supérieur disposant de quelques années d’expérience en ressources humaines. De 45.000 à 75.000 euros.
8. Responsable gouvernance Internet.
Des sociétés cotées en Bourse ou dont l'image doit être scrupuleusement préservée ont besoin d’une personne en charge d’une veille active et de la mise en place d’un système de prévention ou d’alerte sur le web. Plusieurs formations d’écoles supérieures sont possibles pour ce poste mais les années d’expériences sur le web primeront. De 60.000 à 75.000 euros.
9. Trésorier.
"La dégradation violente de l’activité des entreprises avec comme conséquence une trésorerie détériorée, un allongement des délais de paiement et une frilosité des banques à financer les entreprises, a considérablement renforcé le poids des Trésoriers", constate Michael Page. Ce job est essentiellement destiné aux cursus de gestion (ingénieur ou non) ou à des profils comptables. De 50.000 à 180.000 euros.
10. Expert bilan carbone.
Vu le renforcement constant des normes environnementales, ce métier est appelé à connaître un véritable boom. Cet expert aura pour mission principale "de proposer des solutions concrètes pour la maîtrise des dépenses énergétiques et la réduction des émissions de gaz à effet de serre". Tout ingénieur pourra prétendre à ce poste à condition de disposer d’une spécialisation en environnement, en énergétique ou en thermique. De 35.000 à 50.000 euros.
15 EMPLOIS DE RÊVE POUR L’AVENIR.
UNE ENQUÊTE DE FUTUROLOGIE SUR LES NOUVEAUX EMPLOIS DE DEMAIN.

Le rapport «The shape of jobs to come» dresse la liste de 100 professions potentielles dans le secteur des technologies. Il a été établi par un groupe de futurologues du bureau d’études londonien Fast Future à la demande des autorités britanniques. Coup d’œil prospectif sur le monde de demain…

1. Chirurgien de la mémoire.
Les chirurgiens de la mémoire seront bientôt en mesure de créer du contenu cérébral supplémentaire, c’est-à-dire d’offrir une extension de mémoire aux personnes qui le souhaitent. Les plus concernées sont celles dont le cerveau est menacé d’explosion par une trop grande quantité d’informations.
2. Fabricant de membres.
Une autre spécialité médicale consistera à fabriquer des membres vivants. Une nouvelle jambe pour un footballeur blessé, par exemple. Vu l’évolution des techniques et de la science, la chose devrait être possible dans une vingtaine d’années. Cette nouvelle profession en appellera d’autres, puisqu’il faudra des designers, des magasins spécialisés et des réparateurs.
3. Gestionnaire de bien-être pour seniors.
Du fait du vieillissement de la population, beaucoup de personnes pourront se lancer dans le métier de gestionnaire de bien-être pour seniors. Il s’agit d’ailleurs de la fonction en devenir la plus populaire, ainsi que le révèle une enquête sur les professions du futur effectuée auprès d’environ 500 personnes dans 12 pays. Ces spécialistes pourvoiront aux soins de santé et aux besoins individuels des personnes âgées en recourant à toute une série de nouvelles thérapies médicales, parmi lesquelles des traitements médicamenteux, des techniques de santé mentales, des traitements naturels et des cures de fitness.
4. Avocat virtuel.
L’avocat virtuel résout les problèmes juridiques entre ressortissants de pays et de régions régis par des lois différentes. Au vu de la tendance actuelle, qui veut que nous passions de plus en plus de temps en ligne, on peut s’attendre à ce que dans les dix ans à venir, de plus en plus d’avocats choisissent la toile comme terrain d’action. Leur travail consistera à démêler l’écheveau juridique autour de cas qui dépassent le cadre des frontières nationales, comme celui du hacker qui attaque un ordinateur au Luxembourg alors qu’il survole la Bulgarie en avion.
5. Manipulateur de climat.
Vu les préoccupations suscitées par le changement climatique, nous assisterons à l’émergence d’un nouveau type de climatologues dont la mission consistera à intervenir dans des zones précises en modifiant des systèmes énergétiques ou en construisant des zones naturelles, par exemple, afin d’endiguer le réchauffement de la planète. Pour ce faire, ils pourraient décider, par exemple, de remplir les océans de fer ou encore de déployer des parapluies géants pour protéger les populations du soleil.
6. Policier météo.
La manipulation des nuages et la création de pluie, qui se pratiquent déjà dans certaines parties du monde, ont des répercussions sur des milliers de kilomètres carrés. Les policiers météo auraient pour mission de contrôler qui est autorisé, par exemple, à propulser des particules d’iode d’argent dans les nuages pour provoquer la pluie.
7. Éthicien des nouvelles sciences.
La science devenant de plus en plus pointue dans la technique du clonage, nous pourrions, à terme, avoir besoin d’une nouvelle armée d’éthiciens. Au fait des plus récents développements scientifiques, ceux-ci devraient aider la société à faire les bons choix en examinant notamment quelles évolutions elle peut tolérer. Ils s’interrogeront donc moins sur la capacité de faire des choses que sur l’autorisation de les entreprendre.
8. Psychologue des réseaux sociaux.
La révolution des réseaux sociaux fait naître quantité de liens d’amitié entre internautes. Mais les ennemis virtuels existent aussi. Les victimes d’attaques personnelles en ligne pourront désormais consulter un psychologue des réseaux sociaux.
9. Producteur d’aliments génétiquement modifiés.
Les producteurs de demain pourront cultiver des légumes et élever du bétail génétiquement modifiés pour développer l’offre de denrées alimentaires. D’ici à 20 ans, ils seront capables d’influencer la teneur en protéines des aliments pour le bien de notre santé. Les scientifiques travaillent d’ores et déjà sur une tomate intégrant un vaccin et sur le lait thérapeutique de vache, de brebis et de chèvre.
10. Enseignant virtuel.
À terme, on pourra utiliser des avatars intelligents ou des personnages virtuels pour aider voire remplacer les enseignants dans les classes. Tout le défi consistera à syntoniser le mieux possible les élèves et leurs enseignants virtuels d’un point de vue humain.
11. Agriculteur vertical.
D’ici à 2020, les agriculteurs verticaux devraient pouvoir augmenter considérablement l’offre de denrées alimentaires en utilisant les gratte-ciels des centres-villes. Ils devront maîtriser pour cela un grand nombre de disciplines, que cela soit dans les sciences, dans le commerce ou dans l’ingénierie.
12. Architecte de l’espace:
Le tourisme spatial figure d’ores et déjà à l’agenda de certaines compagnies. Pour se lancer dans l’aventure, elles auront besoin de pilotes et de guides spatiaux mais aussi d’architectes pour créer dans l’espace des logements et des lieux de travail pour ce personnel. L’université de Houston planche déjà sur un projet de ce genre, qui porte sur la création d’une maison verte sur Mars, d’une base d’opérations sur la lune et d’engins d’exploration.
13. Organisateur de quarantaine.
Si un virus mortel se propage à la vitesse de l’éclair dans plusieurs pays, seules quelques personnes seront préparées. Très vite, il y aura pénurie de personnel infirmier et médical. Au fur et à mesure que le nombre de morts augmentera et que des quartiers entiers seront mis en quarantaine, on aura besoin de personnel pour surveiller les passages et gérer les opérations. Le métier d’organisateur de quarantaine est sans conteste l’un des plus singuliers métiers du futur.
14. Rangeur virtuel.
La révolution numérique créer aussi des besoins en matière de rangement. Nous allons avoir besoin de destructeurs de fichiers numériques. Les personnes qui doivent gérer trop de fichiers importants feront appel à des gestionnaires pour mettre de l’ordre dans leur vie électronique. Le rangeur virtuel triera nos e-mails, organisera tous nos documents et gérera nos mots de passe et nos profils électroniques.
15. Constructeur de véhicules alternatifs.
Nous aurons besoin de designers pour plancher sur des moyens de transport construits avec des matériaux alternatifs et fonctionnant avec des combustibles alternatifs.
ENCORE… DES JOBS DE DEMAIN:

1. Spéciliste de l'optimisation du trafic sur Internet: optimise les partenariats sur le web et les référencements afin de maximiser le trafic des stes internet donc il est responsable.
2. Expert en linguistique informatique: especialiste de langues et de la programation utilise l’outil informatique pour mettre au pôint des sustèmes de reconnaissance vocale, audio de prise de notes et de traduction instantanée, des répondeurs audio automatiques, de traduction éditorial ou de notices d’instruction.
3. Responsable de commaunauté virtuelle: est moderateur du site internet d’une entreprise, doit faire preuve de creativité pôur rendre attractifs les forums de son site et les faire vivre.
4. Editeur de blog: gère le blog editor: il est moderateur et redacteur.
5. Biostaticien: développe et utilise la thèorie et la métodologie biostatistique.
6. Ingenier bio-informaticien: Spécialiste des algorihmes, développe des méthodes et des programmes informatiques qui facilitent le travail des biologistes.
7. Ingeniere photonique: expert de l'ingenierie optique, le photonic enginer conçoit et met en aplication des technologies qui utilisent la lumière comme vecteur de transmission d'information et d'energie.